Robinia Pseudoacacia

Le Robinier, dit également Pseudo-acacia, est une plante originaire de l' Amérique du Nord naturalisée en Europe il y a 400 ans, où elle s'est largement étendue.
Les plantes isolées élevées dans des parcs et des jardins peuvent vivre jusqu'à 200 ans ; dans l'environnement boisé, les signes de sénescence se manifestent bien avant, lorsque l'âge de la plante même n'a pas encore dépassé le siècle.
 
La diffusion rapide de cette espèce a été initialement favorisée par l'homme, qui l'a appréciée non seulement pour le bois, mais également comme plante nectarifère et comme espèce ornementale. Cela est dû à ses nombreux avantages, parmi lesquels la résistance à des conditions défavorables, la floraison abondante et parfumée et la vitesse de croissance.
 
Le bois de robinier est en même temps élastique, très résistant et durable aux changements climatiques subis (humide/sec). La couleur de ce bois est très variable et avec la vaporisation, elle tend à se foncer ; mais elle se prête au travail, aux finitions et au cirage.
 
 
Grâce à ces caractéristiques, il peut efficacement remplacer, dans différentes utilisations, les essences exotiques, permettant ainsi de ralentir la déforestation des zones tropicales (Amérique du Sud, Asie et Afrique). Le séchage du bois de robinier est très lent ; de plus, cette espèce a un pouvoir calorifique élevé et un contenu faible en eau à l'état frais.
 
Les particularités du bois de robinier, en particulier sa dureté et le fait qu'il absorbe très peu d'eau (voir le schéma récapitulatif reporté ci-dessous) ont pour avantage d'augmenter la résistance et donc d'en allonger la vie moyenne. Cela rend pourtant la coloration/peinture des différents composants plutôt difficile, étant donné que la couleur adhère à la couche la plus superficielle de la partie traitée, mais ne réussit par à pénétrer en profondeur dans les pores de l'essence. C'est pour ces raisons que le traitement de coloration doit être répété pour conserver intacts la beauté et le brillant. 
 
 
PARTIE DE LA PLANTE : USINAGE ET UTILISATIONS
 
 
La norme UNI EN 350-2 « Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois - Durabilité naturelle du bois massif » définit, pour les espèces de bois les plus importantes sur le marché européen, les indications sur la durabilité naturelle du bois massif par rapport aux champignons, aux insectes et aux organismes marins. De plus, elle donne des informations sur le caractère imprégnant du bois, sur la masse volumique et sur l'ampleur de l'aubier. En fonction de cette norme, le bois de robinier peut être tranquillement utilisé à l'état naturel pour la réalisation de structures qui doivent se trouver en extérieur, également en considération du fait qu'il s'avère être l'unique bois européen avec une classe de durabilité de 1-2.
 
 
Ci-dessous, vous trouverez un tableau qui met en évidence la durabilité du bois de robinier par rapport à d'autres espèces de bois:
 
 
ESPÈCES DE BOIS
CLASSE DE LA DURABILITÉ
 
(naturelle par rapport aux champignons)
selon la norme  UNI EN 350-2
DURABILITÉ
 
(naturelle par rapport aux champignons)
selon la norme  UNI EN 350-2
Teck
1
Très durable
Robinier
(pseudo acacia)
1-2
Très durable - durable
Châtaignier (Castanea sativa mill.)
Chêne pédonculé (Quercus robur)
Cèdre rouge - Redwood
2
durable
Mélèze (Larix decidua mill..)
Douglas Fir
Pin (Pinus Sylvestris L)
3-4
Modérément durable - Peu durable
Épicéa rouge (Picea Abies)
Épicéa blanc (Abies alba mill.)
4
Peu durable
Hêtre (Fagus sylvatica L.)
Frêne (Fraxinus Excelsior L.)
5
non durable
 
 
 
CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES
 
Le bois de robinier s'avère extrêmement résistant à la charge et à la flexion, mais aussi extrêmement résistant aux charges dynamiques.
 
Ci-dessous, vous trouverez un tableau dans lequel le robinier est confronté avec d'autres typologies d'espèce de bois.
 
 
Caractéristiques moyennes à 15 % d'humidité des essences de bois les plus communes
 
ESPÈCES DE BOIS
d
Densité
σc
Résistance à la compression en direction parallèle à la fibre
N/mm2
σ
Résistance à la coupe parallèle à la fibre
N/mm2
σt
Résistance à la traction parallèle à la fibre
N/mm2
σf
Résistance à la flexion  
N/mm2
Ef
Module d'élasticité à la flexion 
N/mm2
Épicéa rouge
Picea Abies
470
40
2,5
80
24
11.000
Châtaignier
Castanea Sativa mill.
600
48
4,0
100
88
12.500
Frêne
Fraxinus excelsior L.
690
52
12,8
165
120
13.400
Mélèze 
Larix deducia mil.
590
56
8,7
85
96
13.000
Pin sylvestre
Pinus Sylvestris L.
520
55
6
104
100
12.000
Chêne
Quercus robur
690
61
11
90
88
11.700
Robinier
Pseudoaccacia
770
73
16
148
150
14.800
Teck
640
72
8,3
119
148
13.000
 
 
Le bois de robinier est utilisé toujours plus épais dans la réalisation de structures ludiques et d'éléments d'ameublement et, grâce à sa forme particulière avec des courbes naturelles et irrégulières, il rend chaque structure unique en son genre. 
 
 
Souvent les jeux en bois de robinier sont installés sur une couche de matériau anti-trauma brute comme l'écorce, qui s'avère être dans le temps malheureusement assez corrosive.
C'est pour cette raison que Holzhof préfère fixer les éléments porteurs en bois sur étrier, sans avoir besoin de les enterrer.
 
Ainsi, dans des conditions environnementales standard, la durée du bois peut aussi augmenter jusqu'à 3 fois en plus par rapport à ce qui est établi par la norme UNI EN 350-2. 
 
 
 
LE BOIS DE ROBINIER
 
Pour une utilisation correcte du bois de robinier, il faut absolument retirer à chaque usinage l'écorce. Ainsi que le retrait de tout l’aubier est très important puisque celui-ci :
 
• s'avère être plus facilement attaquable par des champignons et des insectes
• est intéressée par des processus de décadence plus rapides
• tend à se séparer du duramen sous-jacent
• C'est la raison pour laquelle la seule partie du bois qui est utilisé par Holzhof pour la création des propres produits est le duramen. En effet, celui-ci :
n'est pas attaqué par des champignons et des insectes
• présente une résistance et une durée importante
• peut être utilisé également sans imprégnation ou haute protection
 
 
lg md sm xs